Bilan-OIV-2019-Conjoncture-viticole-mondiale

Bilan de l’Organisation Mondiale de la Vigne et du Vin 2019

Résumé

Le 11 avril dernier, l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV), a présenté sa note de conjoncture annuelle. Taille du vignoble mondial, production, consommation, exportations, importations, etc. la note dessine les contours du marché viticole mondial en 2018. Une année marquée par une production de vin record et une stabilisation de la consommation.

Une production record de vin dans le monde

Selon les chiffres publiés par l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) le 11 avril 2019, l’année 2018 est une année record avec 292,3 millions d’hectolitres de vin produits. Côté consommation et échanges internationaux, le paradigme reste quasiment inchangé depuis quelques années.

 

Une production de vin mondiale record… comme en 2004

Après une année 2017 historiquement faible (250 millions d’hectolitres), et grâce à une météo favorable, les vignobles ont retrouvé en 2018 le niveau de production record atteint en 2004, avec une production estimée à 292,3 millions d’hectolitres. Pas de surprise, toutefois, dans le classement mondial, où l’Europe domine toujours largement et remplit ses cuves à des niveaux historiques. L’Italie garde ainsi sa place de 1er producteur mondial (54,8 millions d’hectolitres), suivie de la France (49,1 millions) et de l’Espagne (44,4 millions). L’écart se creuse ensuite nettement avec le quatrième du classement, les Etats-Unis (23,9 millions) et le cinquième, l’Argentine (14,5 millions). Parmi les autres faits marquants relevés par l’OIV : la Chine, la Grèce, et l’Afrique du Sud accusent une production basse ; tandis que le Brésil, le Portugal et l’Australie augmentent notablement la leur.

Top 5 production

  1. Italie
  2. France
  3. Espagne
  4. Etats-Unis
  5. Argentine

 

L’Espagne, n°1 de la superficie viticole mondiale

En Europe, la superficie des vignobles se maintient globalement (3,3 millions d’hectares), sauf au Portugal où elle diminue et en Italie où elle augmente légèrement. L’Espagne préempte toujours la 1ère place du classement avec 969 hectares de vignes, juste devant la Chine qui affiche 875 000 hectares (en légère progression). Dans le monde, on observe une baisse globale de la superficie du vignoble mondial induite notamment par la diminution de la superficie viticole en Turquie, en Iran, aux États-Unis et au Portugal. Dans le reste du monde, la Chine continue à augmenter la superficie de son vignoble, alors qu’il diminue dans la plupart des pays américains (sauf le Mexique).

Top 5 superficie

  1. Espagne
  2. Chine
  3. France
  4. Italie
  5. Turquie

 

Une consommation de vin stable

Du côté de la consommation de vin, l’OIV estime qu’elle est restée stable en 2018, à 246 millions d’hectolitres ; elle semblerait même marquer une pause dans sa progression, influencée principalement par une baisse de la consommation en Chine et en Angleterre. Les Etats-Unis représentent toujours les plus grands buveurs de vin dans le monde (33 millions d’hectolitres), talonnés d’assez près par la France (26,8 millions). En 2018, les Chinois n’en ont consommé « que » 18 millions d’hectolitres, un chiffre en baisse de 6,6 %. Enfin en Amérique du Sud, on observe un léger recul de la progression par rapport à l’année précédente (+1,1%)

Top 5 consommation

  1. Etats-Unis
  2. France
  3. Italie
  4. Allemagne
  5. Chine

 

Des échanges mondiaux en légère hausse

Les échanges mondiaux en 2018 augmentent légèrement en volume (108 millions d’hectolitres) et en valeur (+ 1,2 % pour atteindre 31,3 milliards d’euros). Les exportations de vin sont toujours largement dominées par l’Espagne, l’Italie et la France, qui représentent à elles trois plus de 50 % du volume du marché mondial en 2018 ; l’Espagne étant le 1er exportateur en volume (représentant 19,3 % des échanges mondiaux) et la France le 1er exportateur en valeur (9,3 milliards d’euros). Enfin, les échanges se font toujours plus internationaux : sur 10 litres de vins consommés dans le monde 4,4 litres ont traversé une frontière en 2018 !

Echanges par type de produit
- Les vins en bouteille représentent 53 % des volumes échangés mondialement.
- Les volumes de vins effervescents continuent de connaître la plus grande progression tant au niveau du volume que de la valeur globale.
- Les exportations en vrac (>10L) ont reculé en volume mais augmenté en valeur (+3,8 %).
- Le marché du BiB® croît en volume (+5 %) et en valeur (+16 %).

Top 5 exportations en volume

  1. Espagne
  2. Italie
  3. France
  4. Chili
  5. Australie

 

Top 5 importations en volume (représentant plus de la moitié des importations mondiales)

  1. Allemagne
  2. Royaume-Uni
  3. Etats-Unis
  4. France
  5. Chine