Chiffres clés

0.5g/L

Taux légal autorisé au volant
Avant de reprendre le volant, testez-vous

0,2g/L

Taux max pour les conducteurs novices
L'éthylotest est obligatoire, mais son absence n'est pas sanctionnée

Nos Dossiers prévention

Tout comprendre sur les comportements à risque

Ce que dit la loi

En cas de contrôle positif au-delà de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, et même en l’absence de tout signe d’ivresse, les conducteurs contrevenants s’exposent à un retrait de 6 points de leur permis de conduire, une amende de 135 €, et le Tribunal peut même ordonner une suspension du permis si vous contestez l’amende. A partir de 0,8 gramme d’alcool par litre de sang, la justice considère qu’il s’agit d’un délit : outre le retrait de points, l’amende encourue monte à 4500 euros, le Tribunal peut prononcer une peine de 2 ans d'emprisonnement, et jusqu’à 3 ans de suspension du permis, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle. Dans tous les cas, les forces de l’ordre sont en droit de prononcer l’immobilisation du véhicule, dans les conditions prévues aux articles L.325-1 à L.325-3 du Code de la Route. 

Et pour les conducteurs novices?

Désormais, le taux d’alcool autorisé est 0,2 gramme d’alcool par litre de sang pour tous les permis probatoires. La réglementation s’applique à tous les jeunes conducteurs pendant 3 ans après l’obtention du permis, 2 ans si le permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée. 
Les jeunes conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,2 gramme par litre de sang encourent : un retrait de 6 points sur leur permis, une amende de 135 € et une immobilisation du véhicule. 

Comment respecter cette règle?

Il n’y a pas de règle valable pour tous. Cela dépend de la corpulence, du poids, de l’état de santé et de fatigue de chacun. Sachez que le taux d’alcoolémie diminue de 0,10 gramme à 0,15 gramme par heure. Cependant, vous tester avec un éthylotest sera le meilleur moyen de connaître précisément votre état. Sachez que la dernière ingestion d’alcool doit remonter à plus de 20 minutes.

L'éthylotest

Ce que dit la loi : l'éthylotest est obligatoire, mais son absence n’est pas sanctionnée. En grande surface, en pharmacie et sur Internet, vous trouverez différents modèles d’éthylotests, chimiques (à usage unique) ou électroniques et réutilisables. Vérifiez l’agrément des autorités (garantie avec la mention NF) et glissez-en un dès aujourd’hui dans votre boîte à gants. C’est le moyen le plus sûr de prendre la bonne décision lors de votre prochaine sortie. 
Petit conseil : un éthylotest n’est pas forcément facile à utiliser pour la première fois. N’hésitez pas à vous tester à jeun une première fois. 

Et si personne n'est sobre?

Il y a toujours une solution. Avez-vous pensé aux transports en commun ? Au taxi ? Sinon, laissez passer un peu de temps et contrôlez à l’éthylotest que votre taux soit bien redescendu en dessous du taux légal (le taux baisse de 0,10 gramme à 0,15 gramme par heure). En dernier recours, trouvez une solution d’hébergement sur place. Et refusez toujours de vous mettre en danger en montant à bord d’un véhicule dont le conducteur aurait dépassé la limite autorisée. 
Sources : Sécurité Routière, Ministère de l’Equipement. Article R234-1 du Code de la Route, Article L234-1 du Code de la Route. 

Pendant la grossesse
Entre jeunes
Au travail

Google+ Linkedin Partager par Email