Objectif de la campagne

Prévenir et réduire les risques liés à la consommation excessive d’alcool dans le centre-ville de Rennes lors des soirées étudiantes.

Pour cela, des étudiants, des professionnels de santé ainsi que des bénévoles appelés les « noz’ambules » animent le dispositif les jeudi et vendredi soir, en déambulant dans les rues et les parcs du centre-ville de Rennes. 

A retenir

Le slogan de Noz’ambule : « Plus belle la nuit ». 

Lancé en 2008
Pays : France
Langue : Français
Cible : les jeunes de 15 à 25 ans
Initiée par l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et en Addictologie (ANPAA) en partenariat avec la Ville de Rennes et la LMDE
Site : http://www.anpaa-bretagne.fr/nozambule/

Sur le terrain

L’action des nozambules se décompose en trois temps :

- Un premier temps de prévention animé par des étudiants de 20h à 00h. Ces derniers vont à la rencontre des jeunes noctambules dans les rues et échangent avec leurs pairs autour des pratiques festives : mises en situation, distribution d’éthylotests, discussions autour des modes de consommation de l’alcool, de cannabis, etc. 

- Dans un second temps (de 22h30 à 2h15 le jeudi et de 21h30 à 1h15 le vendredi), l’équipe de l’ANPAA, composée de professionnels de santé, prend le relais, accompagnée de différents partenaires (Planning familial, pôle addictions et précarité du centre hospitalier de Rennes…). Leur objectif en cette deuxième partie de soirée : réduire les risques liés à l’alcool (malaises, comas éthyliques, prévention routière…) mais également réguler les situations potentiellement dangereuses.

- Enfin, dans un dernier temps, des bénévoles animent des stands de prévention dans les établissements de nuit, de 00h à 4h, lors de certaines soirées.

Un premier temps de prévention animé par des étudiants de 20h à 00h. Ces derniers vont à la rencontre des jeunes noctambules dans les rues et échangent avec leurs pairseux autour des pratiques festives : mises en situation, distribution d’éthylotests, discussions autour des modes de consommation de l’alcool, de cannabis, etc. 
Dans un second temps (de 22h30 à 2h15 le jeudi et de 21h30 à 1h15 le vendredi), l’équipe de l’ANPAA, composée de professionnels de santé, prend le relais, accompagnée de différents partenaires (Planning familial, pôle addictions et précarité du centre hospitalier de Rennes…). Leur objectif en cette deuxième partie de soirée : réduire les risques liés à l’alcool (malaises, comas éthyliques, prévention routière…) mais également réguler les situations potentiellement dangereuses.
Enfin, dans un dernier temps, des bénévoles animent des stands de prévention dans les établissements de nuit, de 00h à 4h, lors de certaines soirées. Un premier temps de prévention animé par des étudiants de 20h à 00h. Ces derniers vont à la rencontre des jeunes noctambules dans les rues et échangent avec leurs pairs autour des pratiques festives : mises en situation, distribution d’éthylotests, discussions autour des modes de consommation de l’alcool, de cannabis, etc. Dans un second temps (de 22h30 à 2h15 le jeudi et de 21h30 à 1h15 le vendredi), l’équipe de l’ANPAA, composée de professionnels de santé, prend le relais, accompagnée de différents partenaires (Planning familial, pôle addictions et précarité du centre hospitalier de Rennes…). Leur objectif en cette deuxième partie de soirée : réduire les risques liés à l’alcool (malaises, comas éthyliques, prévention routière…) mais également réguler les situations potentiellement dangereuses. Enfin, dans un dernier temps, des bénévoles animent des stands de prévention dans les établissements de nuit, de 00h à 4h, lors de certaines soirées.

Sur les réseaux sociaux

Le dispositif est également présent sur Twitter avec le compte @NozAmbule et le #NuitsNoz ainsi que sur Facebook.

On retrouve des conseils et des infos mais également des appels au bénévolat et les « perles Noz’Ambule » qui reprennent des phrases entendues par les bénévoles lors de leurs déambulations. 

 

Noz'ambule - perle #08

Noz'ambule - perle #18

 

Chiffres clés

7

années d'existence

40

nuits d'intervention par an

Google+ Linkedin Partager par Email