Objectif de la campagne

En Espagne, l’âge moyen de la première consommation d’alcool est 13 ans. Face à ce constat, le Ministère de la Santé, des Affaires sociales et de l’Egalité espagnol a lancé cette campagne à destination des parents, pour leur faire prendre conscience qu’avec l’effet de groupe, les enfants peuvent être exposés très jeunes à l’alcool.

Ils sont alors encouragés à en parler avec eux. Certaines documentations s’adressent aussi directement aux jeunes. L’ensemble des outils de prévention développés est disponible en 7 langues : Castillan, Catalan, Galicien, Basque, Valencien, Français, Anglais.

Mise en œuvre depuis 2011
Pays : Espagne
Disponible en 7 langues
Cible : Les parents
Une initiative du Ministerio de sanidad política social e igualdad
Site officiel : http://www.msssi.gob.es/campannas/campanas11/alcoholenmenoresnoesnormal/

Télévision

C'est normal de vouloir être un super-héros à 5 ans, puis un astronaute, puis une star de la chanson… A 13 ans en revanche, ce qui devient normal, c’est de commencer à boire de l’alcool.

"Et ça, ça ne devrait pas être normal."

Affichage

Avec des accroches impactantes apposées sur des portraits d’enfants, « Le plus normal à son âge est de finir dans une bagarre et de vomir avant de rentrer à la maison » par exemple, elles font prendre conscience des dangers que courent les mineurs lorsqu’ils consomment de l’alcool.

Chaque affiche conclut : « Ceci ne devrait pas être normal. »

Retrouvez les affiches sur la page Facebook. 

Dépliants

Sur le même modèle que les affiches, des dépliants contiennent des faits et des chiffres-clés sur les conséquences de la consommation d’alcool sur la santé chez les très jeunes. Ils s’adressent à la fois aux parents/encadrants, mais aussi aux jeunes.

Médias sociaux

Facebook
La page Facebook au nom de la campagne relaie des actualités en Castillan sur la consommation excessive de substances à risques en général (alcool, drogues, tabac).

> Suivez-la en cliquant ici.

Chiffres clés

75%

des adolescents ont déjà bu au moins 1 fois

6

adolescents sur 10 se sont déjà saoulés

Google+ Linkedin Partager par Email