Les vendanges en infographie

Si les vendanges et les déclarations de récolte paraissent déjà lointaines, les premières tendances quant aux volumes produits se sont affinés. L’Agreste, le service statistique agricole du ministère de l’Agriculture, fait le point sur la production en plusieurs infographies : évolution de la production sur ces dernières années, répartition des volumes par catégories et bassins de production, poids de chaque bassin dans la production nationale... tout y est !

https://www.vitisphere.com/actualite-88490-La-vendange-francaise-2018-en-infographies.htm 

Vendanges et solidarité

Avec 46,5 millions d’hectolitres de vins produits en 2018 selon les dernières prévisions, les vendanges françaises marquent un retour à des rendements moyens après un millésime historiquement faible (à cause du gel et de la sécheresse). Malgré ce bilan optimiste, l’association Vendanges solidaires créée en 2006 ne baisse pas la garde et en appelle à un engagement durable : elle a lancé sa 3eme opération de crowdfunding sur Kisskissbankbank avec pour objectif de lever 50 000 €. Cette année, une vente aux enchères mêlant art et grands crus et organisée bénévolement vient également compléter l’opération : 100% des fonds récoltés viendront rejoindre la cagnotte des Vendanges solidaires reversée aux vignerons sinistrés. 

« Les gens ne se rendent pas compte que le vin en France, ce sont des paysages, des tissus ruraux et micro-urbains, des villages, et que l’économie viticole représente des centaines de milliers d’emplois induits. Si vous enlevez le vin dans le Saumurois, dans le Jura, dans le Bordelais ou dans certains coins de Savoie, vous enlevez toute la vie économique de ces régions ! » Co-fondateur des Vendanges solidaires

http://www.terredevins.com/actualites/les-vendanges-solidaires-en-appellent-a-une-solidarite-durable/  

Vin et Internet

Quels sont les défis stratégiques pour les acteurs vitivinicoles à horizon 2030 ? A l’occasion de l’arrivée du cru 2018 du Beaujolais, les Echos s’est penché sur cette question et plus précisément sur l’impact de la révolution numérique sur le secteur du vin. Le constat ? Si le virage numérique a été pris en partie, en témoignent des acteurs tels que Vivino, l’expérience consommateur reste encore à réinventer afin de bâtir le modèle multicanal de demain : acte d’achat, coût de la livraison unitaire, dimension culturelle du vin propre à chaque pays, diversité de l’offre, dimension expérientielle forte, œnotourisme...

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-188657-opinion-avec-internet-quels-defis-strategiques-pour-les-acteurs-vitivinicoles-a-horizon-2030-2221036.php 

Mots-clés

Google+ Linkedin Partager par Email