Vigneron 4.0

Le Monde lance une série de portraits pour savoir quel impact la digitalisation et le développement des outils numériques a sur des métiers très variés. Et cette série commence par le monde du vin, avec le portrait de Jonathan Ducourt, viticulteur et responsable commercial. Ce dernier y explique comment le monde du vin s’est ouvert au numérique (à travers les Vinocamps, le développement de start-up, leur réunion – WineTech, Inno’vin, La Vigne Numérique...), de quelle manière le numérique s’intègre dans son quotidien de viticulteur et comment il l’utilise pour développer l’image et dynamiser la commercialisation de son vin.

« C’est important pour communiquer avec nos clients, améliorer notre visibilité, diffuser nos valeurs et notre marque, faciliter les ventes, estime Jonathan. Il y a eu des débats au sein de la famille car certains avaient un peu peur des réseaux sociaux et des outils numériques, reconnaît-il. Le plus compliqué, c’est le démarrage. Une fois que l’on est rentré dedans, c’est assez facile de s’en servir ».

« Cela aide à partager les astuces, les retours d’expériences. Avant, on ouvrait une revue technique. Maintenant, on s’informe également via une photo sur Instagram ou une vidéo Facebook postée par d’autres vignerons. Il y a de vrais échanges. Le digital crée des rencontres ».

« Rien ne remplacera les déjeuners, les dégustations, les moments de partage autour d’une bouteille de vin !, affirme-t-il. Mais, entre deux rendez-vous, cela permet de garder le contact avec nos clients ».

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2017/12/14/jonathan-vigneron-4-0_5229420_1698637.html

Foodtech et Agtech

Le secteur de la foodtech est en pleine expansion ! Pour preuve, les données d’une étude portant sur la foodtech en France parue la semaine dernière : 472 start-up sont actives dans l’Hexagone et 317 millions d’euros ont été levés en France depuis 2013. C’est pour aider les jeunes pousses à se faire une place que le pôle de compétitivité Vitagora lance la 3e édition de son programme d’accélération, ToasterLab (anciennement AcceleRise). Les start-up foodtech mais aussi agtech sont invitées à candidater jusqu’au 20 décembre, avec un focus sur celles qui agissent en amont de la filière, que ce soit via l’agtech, l’agroécologie, les pratiques culturales durables ou l’agriculture urbaine.

L’objectif ? Répondre aux challenges liés à la transition numérique, sur toute la chaîne de valeur agroalimentaire, de la fourche à la fourchette.  

*Etude FoodTech : 2013-2017, réalisée par le Digital Food Lab, en partenariat avec Sopexa et Vitagora

https://www.maddyness.com/business/2017/12/15/foodtech-3eme-edition-programme-dacceleration-de-vitagora-ouverte-y-a-nouveau/

 

Influenceurs et consommation

Les influenceurs, suivis par des milliers de fans, prisés par les marques et les entreprises, ont-ils un réel impact sur les consommateurs ? C’est ce qu’a voulu mesurer l’Argus de la Presse en réalisant une enquête en collaboration avec IPSOS.

Ainsi, aujourd’hui, 1/3 des internautes français suit un ou des influenceurs sur les réseaux sociaux, avec une majorité de 15-24 ans (62%). 52% de ces internautes consultent au moins une fois par jour leurs contenus et leurs trois premiers centres d’intérêt sont la cuisine (44%), le bien-être (36%) et la beauté (35%). Leur motivation principale ? Recevoir des informations qui leur permettent de mieux consommer et de les inspirer (48%). Enfin, question impact, pas de doute les influenceurs influencent les internautes qui les lisent puisque 75% ont déjà acheté un produit ou une marque à la suite d'une recommandation !

http://www.ladn.eu/news-business/actualites-agences/largus-de-la-presse-devoile-son-etude-sur-les-influenceurs/

Mots-clés

Google+ Linkedin Partager par Email