Grégoire Kalt - bagages

Alors que se tient cette semaine la 18e édition du salon Vinexpo, retour sur les enseignements de l’étude de conjoncture 2014 menée avec le cabinet IWSR (The International Wine and Spirit Research) à travers deux évolutions du marché du vin.

L'émergence de la Chine et la percée du nouveau monde

C’est une tendance de fond : les consommateurs asiatiques vont peser de plus en plus lourd sur le marché de la consommation mondiale. En témoigne l’engouement croissant des consommateurs chinois pour le vin rouge depuis 2005. Entre 2007 et 2013, l’étude Vinexpo/The Iwsr dévoile que la consommation de vin rouge a été multipliée par 2,75 (soit +175,4%) alors que sur la même période elle diminuait de 5,8% en Italie et de 18% en France.

En ce que concerne la consommation de vin globale, entre 2013 et 2017, la croissance en Chine devrait repartir et augmenter de 33,8% pour atteindre 230 millions de caisses de 9 litres en 2017. Une tendance qui touche l’ensemble de l’Asie-Pacifique : à l’horizon 2017, les asiatiques devraient consommer 355,89 millions de caisse de 9 litres soit une croissance de 22,84% (contre -0,14% en Europe et +9,05% sur le continent Américain sur la même période). 

Dans les cinq prochaines années, la consommation de vin devrait aussi augmenter de 14% aux Etats-Unis pour atteindre 384,36 millions de caisses, soit l’équivalent de 4,6 milliards de bouteilles. 

 

Le dynamisme du marché des vins rosés, effervescents et premiums

Si la consommation globale de vins a augmenté de 3,23% entre 2008 et 2012, les vins effervescents (qui représentent 7,9% de la consommation totale de vins) ont, quant à eux, enregistré une hausse de leur consommation de 5,66 %.

Parallèlement, la consommation de vins rosés (9,1 % de la consommation totale des vins tranquilles) a connu une croissance de 7,66% entre 2008 et 2012. Selon FranceAgriMer, plus d'une bouteille de vin sur dix consommée aujourd’hui dans le monde est du rosé. Et les ventes mondiales ne cessent de progresser dans un contexte de stagnation globale des autres vins.

3ème segment très dynamique sur le marché des vins : celui des vins premiums, commercialisés à plus de 10 US dollars la bouteille (prix au détail), qui enregistrent une augmentation de 21,8 % sur la même période. 

 

Retrouvez l'étude Vinexpo/The Iwsr 2014 ici

Pour en savoir plus sur l'étude 2015: http://www.vinexpo.com/fr/etudes/

Mots-clés

Google+ Linkedin Partager par Email