Infographie Big Data

Arnaud Daphy est co-organisateur des Vinocamps et créateur de la société de conseil en marketing dédiée au vin, Triptiq (création en 2008). Passionné par le vin et les nouvelles technologies, il nous éclaire sur une véritable révolution : celle du Big Data. Mais le Big Data qu’est-ce que c’est au juste ? Pourquoi fait-il autant parler de lui ? Quels enjeux soulève-t-il dans le monde du vin ?

Pour commencer, voici une définition: le Big Data, ce sont les masses de données produites par nos traces de connexion sur Internet mais également désormais par celles laissées au travers des objets connectés.Ces données se caractérisent par leur important volume, leur vélocité et leur variété. Leur volume aurait été multiplié par 100 entre 1987 et 2007 et depuis il double tous les ans ou tous les deux ans*, de quoi donner le vertige !

Pour commencer, voici une définition: le Big Data, ce sont les masses de données produites par nos traces de connexion sur Internet mais également désormais par celles laissées au travers des objets connectés. Ces données se caractérisent par leur important volume, leur vélocité et leur variété. Leur volume aurait été multiplié par 100 entre 1987 et 2007 et depuis il double tous les ans ou tous les deux ans*, de quoi donner le vertige !
Pour commencer, voici une définition: le Big Data, ce sont les masses de données produites par nos traces de connexion sur Internet mais également désormais par celles laissées au travers des objets connectés (mettre lien article objets connectés). Ces données se caractérisent par leur important volume, leur vélocité et leur variété. Leur volume aurait été multiplié par 100 entre 1987 et 2007 et depuis il double tous les ans ou tous les deux ans*, de quoi donner le vertige !Pourquoi le Big Data va-t-il révolutionner notre vision du monde ? Avant le Big Data, corrélation n’était pas démonstration. Aujourd’hui,  corrélation devient prédiction, avec toutes les dérives et tous les dangers que cela peut entraîner. Rappelez-vous de Tom Cruise dans Minority Report, accusé d’un meurtre qu’il n’avait pas encore commis. Cette dimension prédictive est ainsi la plus « magique » du Big Data. A travers l’analyse d’ensemble de données exhaustives, ce dernier change notre vision du monde et nous permet de mieux prévoir l’avenir, en mettant à notre disposition une source gigantesque d’intelligence. Aujourd’hui, l’enjeu ne réside plus dans les réponses que l’on peut désormais trouver dans les données mais dans la capacité à se poser les bonnes questions. Quels sont les enjeux pour le monde du vin ?Avec la multiplication des objets connectés (drones, robots… mettre lien article objets connectés), le Big Data commence à pénétrer les mondes de l’agriculture et du vin, servant l’ensemble du processus viticole. Qualité des sols, calendrier de la taille de la vigne, suivi de son évolution et de ses besoins… de précieuses données sont collectées et peuvent être analysées !Au-delà, ce sont également les choix des consommateurs qui sont concernés par cette évolution. Les applications dédiées au vin captent énormément de données sur le consommateur, sous-utilisées pour l’instant mais au potentiel considérable. Aider le consommateur à déterminer ses goûts et à faire ses choixBlogs et réseaux sociaux sont plébiscités par les consommateurs en quête d’informations et de conseils (mettre lien article e-commerce). Mais les applications seront bientôt devenues plus habiles à déterminer les goûts, à l’aide du Big Data qu’elles produisent (préférences des utilisateurs, historiques des vins consommés, historiques de recherches…). A terme, elles pourront permettre au consommateur de faire des choix plus éclairés et de réduire son risque de se tromper lors de l’achat. C’est un enjeu important dans la mesure où acheter une bouteille de vin est un acte extrêmement impliquant. Il existe cependant un prérequis : il faudra que l’on ait éduqué le système, c’est-à-dire qu’à chaque fois qu’on goûte un vin, il faudra enregistrer sa dégustation et l’évaluer. Et ainsi favoriser les échanges entre le consommateur et le professionnelLa meilleure connaissance du consommateur sur ses goûts aura un impact sur le rôle des sommeliers et sur le rôle des cavistes. Le sommelier et le caviste sont des experts que l’on écoute. Avec la révolution des applications et du Big Data, les échanges et les discussions seront facilités entre le client et le professionnel. Le sentiment du consommateur de ne pas être sur un pied d’égalité avec son interlocuteur sera en effet réduit par sa perception supérieure de ses inclinations en matière de vin. *« La révolution Big Data », Viktor Mayer-SchönbergerInstitut français des relations internationales (IFRI) – Politique étrangère2014/4 – Hiver, p.69 à 81Pour commencer, voici une définition: le Big Data, ce sont les masses de données produites par nos traces de connexion sur Internet mais également désormais par celles laissées au travers des objets connectés (mettre lien article objets connectés). Ces données se caractérisent par leur important volume, leur vélocité et leur variété. Leur volume aurait été multiplié par 100 entre 1987 et 2007 et depuis il double tous les ans ou tous les deux ans*, de quoi donner le vertige !
Pourquoi le Big Data va-t-il révolutionner notre vision du monde ?
Le Big Data c’est tout d’abord un mot à la mode, un « buzzword » dont l’émergence remonte aux années 1990 où on parlait de data mining (analyse des informations d’une base de données marketing). Cette méthode a permis de faire converger et de rendre utilisables des données. Toutefois, elles étaient cloisonnées. On ne les croisait pas avec des données provenant d’autres domaines. C’est là que le Big Data est révolutionnaire. Il est désormais possible d’accéder à des millions de données captées de façon hétérogène et donc provenant de domaines variés. En les croisant, on peut établir des corrélations et des prédictions. Avant le Big Data, corrélation n’était pas démonstration. Aujourd’hui,  corrélation devient prédiction, avec toutes les dérives et tous les dangers que cela peut entraîner. Rappelez-vous de Tom Cruise dans Minority Report, accusé d’un meurtre qu’il n’avait pas encore commis. Cette dimension prédictive est ainsi la plus « magique » du Big Data. A travers l’analyse d’ensemble de données exhaustives, ce dernier change notre vision du monde et nous permet de mieux prévoir l’avenir, en mettant à notre disposition une source gigantesque d’intelligence. Aujourd’hui, l’enjeu ne réside plus dans les réponses que l’on peut désormais trouver dans les données mais dans la capacité à se poser les bonnes questions. 
Quels sont les enjeux pour le monde du vin ?
Avec la multiplication des objets connectés (drones, robots...), le Big Data commence à pénétrer les mondes de l’agriculture et du vin, servant l’ensemble du processus viticole. Qualité des sols, calendrier de la taille de la vigne, suivi de son évolution et de ses besoins… de précieuses données sont collectées et peuvent être analysées !Au-delà, ce sont également les choix des consommateurs qui sont concernés par cette évolution. Les applications dédiées au vin captent énormément de données sur le consommateur, sous-utilisées pour l’instant mais au potentiel considérable. 
Aider le consommateur à déterminer ses goûts et à faire ses choix
Blogs et réseaux sociaux sont plébiscités par les consommateurs en quête d’informations et de conseil (voir notre article sur l'e-commerce de vin). Mais les applications seront bientôt devenues plus habiles à déterminer les goûts, à l’aide du Big Data qu’elles produisent (préférences des utilisateurs, historiques des vins consommés, historiques de recherches…). A terme, elles pourront permettre au consommateur de faire des choix plus éclairés et de réduire son risque de se tromper lors de l’achat. C’est un enjeu important dans la mesure où acheter une bouteille de vin est un acte extrêmement impliquant. Il existe cependant un prérequis : il faudra que l’on ait éduqué le système, c’est-à-dire qu’à chaque fois qu’on goûte un vin, il faudra enregistrer sa dégustation et l’évaluer. 
Et ainsi favoriser les échanges entre le consommateur et le professionnel
La meilleure connaissance du consommateur sur ses goûts aura un impact sur le rôle des sommeliers et sur le rôle des cavistes. Le sommelier et le caviste sont des experts que l’on écoute. Avec la révolution des applications et du Big Data, les échanges et les discussions seront facilités entre le client et le professionnel. Le sentiment du consommateur de ne pas être sur un pied d’égalité avec son interlocuteur sera en effet réduit par sa perception supérieure de ses inclinations en matière de vin. 
*« La révolution Big Data », Viktor Mayer-Schönberger, Institut français des relations internationales (IFRI) – Politique étrangère, 2014/4 – Hiver, p.69 à 81Pour commencer, voici une définition: le Big Data, ce sont les masses de données produites par nos traces de connexion sur Internet mais également désormais par celles laissées au travers des objets connectés.Ces données se caractérisent par leur important volume, leur vélocité et leur variété. Leur volume aurait été multiplié par 100 entre 1987 et 2007 et depuis il double tous les ans ou tous les deux ans*, de quoi donner le vertige !

Pourquoi le Big Data va-t-il révolutionner notre vision du monde ?

Avant le Big Data, corrélation n’était pas démonstration. Aujourd’hui,  corrélation devient prédiction, avec toutes les dérives et tous les dangers que cela peut entraîner. Rappelez-vous de Tom Cruise dans Minority Report, accusé d’un meurtre qu’il n’avait pas encore commis. Cette dimension prédictive est ainsi la plus « magique » du Big Data. A travers l’analyse d’ensemble de données exhaustives, ce dernier change notre vision du monde et nous permet de mieux prévoir l’avenir, en mettant à notre disposition une source gigantesque d’intelligence. Aujourd’hui, l’enjeu ne réside plus dans les réponses que l’on peut désormais trouver dans les données mais dans la capacité à se poser les bonnes questions.

Quels sont les enjeux pour le monde du vin ?

Avec la multiplication des objets connectés (robots, drones...), le Big Data commence à pénétrer les mondes de l’agriculture et du vin, servant l’ensemble du processus viticole. Qualité des sols, calendrier de la taille de la vigne, suivi de son évolution et de ses besoins… de précieuses données sont collectées et peuvent être analysées ! Au-delà, ce sont également les choix des consommateurs qui sont concernés par cette évolution. Les applications dédiées au vin captent énormément de données sur le consommateur, sous-utilisées pour l’instant mais au potentiel considérable.

Aider le consommateur à déterminer ses goûts et à faire ses choix

Blogs et réseaux sociaux sont plébiscités par les consommateurs en quête d’informations et de conseils (voir notre article sur l'e-commerce de vin). Mais les applications seront bientôt devenues plus habiles à déterminer les goûts, à l’aide du Big Data qu’elles produisent (préférences des utilisateurs, historiques des vins consommés, historiques de recherches…). A terme, elles pourront permettre au consommateur de faire des choix plus éclairés et de réduire son risque de se tromper lors de l’achat. C’est un enjeu important dans la mesure où acheter une bouteille de vin est un acte extrêmement impliquant. Il existe cependant un prérequis : il faudra que l’on ait éduqué le système, c’est-à-dire qu’à chaque fois qu’on goûte un vin, il faudra enregistrer sa dégustation et l’évaluer.

Et ainsi favoriser les échanges entre le consommateur et le professionnel

La meilleure connaissance du consommateur sur ses goûts aura un impact sur le rôle des sommeliers et sur le rôle des cavistes. Le sommelier et le caviste sont des experts que l’on écoute. Avec la révolution des applications et du Big Data, les échanges et les discussions seront facilités entre le client et le professionnel. Le sentiment du consommateur de ne pas être sur un pied d’égalité avec son interlocuteur sera en effet réduit par sa perception supérieure de ses inclinations en matière de vin.

 

Source infographie/couverture: Enjeux et usages du Big Data. Technologies, méthodes et mises en oeuvre, Christophe Brasseur, Editions Lavoisier, 2013, Paris

*« La révolution Big Data », Viktor Mayer-SchönbergerInstitut français des relations internationales (IFRI) – Politique étrangère2014/4 – Hiver, p.69 à 81

Mots-clés

Google+ Linkedin Partager par Email