Grégoire Kalt - bouteilles

Toute l'information scientifique internationale sur les actualités "vin et santé" grâce à la rubrique "News on science" des newsletters du Wine in Moderation.

Retrouvez la newsletter en ligne sur le site du WIM ici. 

Le régime méditerranéen contribue à l’augmentation de l'espérance de vie

Les résultats d'une récente publication montrent que le régime méditerranéen peut réduire considérablement la mortalité chez les personnes âgées. 
 
Sur un suivi long de huit ans chez 5000 personnes de plus de 65 ans, les chercheurs italiens en charge de l'étude Moli Sani ont analysé l’association entre le régime méditerranéen traditionnel et la mortalité. Ils ont par ailleurs également réalisé une méta-analyse sur d'autres études épidémiologiques publiées dans plusieurs pays incluant un total de 12 000 participants. 
 
Les résultats montrent clairement qu'un régime méditerranéen traditionnel (riche en fruits, légumes, poisson, légumineuses, huile d'olive et accompagné d’une consommation modérée de vin au cours des repas) diminue de 25% le risque de mortalité chez les personnes âgées. 
 
Des études antérieures avaient déjà montré que le régime méditerranéen permettait de réduire le risque de mortalité de la population générale. La nouveauté de cette étude réside dans le choix de la population ciblée, de plus de 65 ans. La méta-analyse effectuée ultérieurement a par ailleurs confirmé que plus les individus adhéraient au régime méditerranéen, plus leur risque de mortalité global était faible ; cette diminution de risque étant associée linéairement à l’augmentation de la dose. 
 
Dans le régime méditerranéen, la meilleure protection observée est associée aux aliments qui contiennent le plus de graisses monoinsaturées (huiles d’olive et de poisson), mais aussi à la consommation modérée de vin  (cantonnée presque exclusivement aux repas). Par ailleurs, les épisodes de « binge-drinking » ou la préférence pour la bière plutôt que pour le vin ne sont pas des habitudes observées dans le régime méditerranéen traditionnel. 
 
Les résultats confirment ce qui a déjà été observé dans de nombreuses études, à savoir que la consommation modérée de vin dans le cadre d’un régime alimentaire méditerranéen peut avoir des effets protecteurs sur la santé. 
 
Les auteurs concluent sur l’importance d’identifier les facteurs de modes de vie ajustables pouvant garantir une meilleure espérance de vie, mais aussi de déterminer si ces années de vie supplémentaires sont passées en bonne ou mauvaise santé. 
 
Bonaccio M et al 2018, Mediterranean diet and mortality in the elderly: a prospective cohort study and meta-analysis, Br J Nutr, p. 1-14, doi:10.1017/S0007114518002179 

Retrouvez l'article en ligne sur le site du WIC ici

Mots-clés

Google+ Linkedin Partager par Email