Les Français et le vin - IFOP

Quel rapport les Français entretiennent-ils aujourd’hui avec le vin ? Est-il toujours aussi bienvenu à table ? Et si le vin était l’atout cœur des Français ? Zoom sur les résultats du dernier baromètre IFOP pour Vin & Societé « Les Français et le vin », qui permet chaque année de mieux sonder les comportements des Français.

 

Voir toutes les infographies

Selon le dernier baromètre IFOP / Vin & Société 2014, 86 % des Français interrogés pensent que le vin permet de passer un bon moment et 69% qu’il rend le quotidien plus agréable et plus festif. Le vin, et avec lui l’art de vivre à la française, est source de partage, de plaisir et de convivialité. Réjouissons-nous une bouffée d’optimisme souffle sur nos tables !

Liens familiaux, liens sociaux : le vin entre source de bien-être et valeur refude  vin, présent dans la vie quotidienne des Français

Pour 82% des Français, le vin se partage de préférence entre amis ou en famille, chez soi ou chez les proches à l’occasion d’un bon repas. C’est l’occasion privilégiée, celle qui procure le plus de plaisir.

Les Français voient le vin comme le symbole de tradition (92%), de convivialité (91%), d’authenticité (87%), de partage (87%) et d’héritage (78%). Il est aussi synonyme de bien vivre ensemble (76%), et pour 58 % des Français interrogés, le vin contribue à les rendre heureux, à se détendre et à être moins stressés. Si le vin est l’élément phare associé au bon repas (87%), il se consomme aussi sans occasion particulière (54%) ou pour fêter un événement exceptionnel pour 38% des sondés. Un constat : le vin fait partie du quotidien des Français, il bénéficie d’une image très positive et son capital sympathie est puissant.

Pour 82% des Français, le vin se partage de préférence entre amis ou en famille, chez soi ou chez les proches à l’occasion d’un bon repas. C’est l’occasion privilégiée, celle qui procure le plus de plaisir.
Les Français voient le vin comme le symbole de tradition (92%), de convivialité (91%), d’authenticité (87%), de partage (87%) et d’héritage (78%). Il est aussi synonyme de bien vivre ensemble (76%), et pour 58 % des Français interrogés, le vin contribue à les rendre heureux, à se détendre et à être moins stressés. Si le vin est l’élément phare associé au bon repas (87%), il se consomme aussi sans occasion particulière (54%) ou pour fêter un événement exceptionnel pour 38% des sondés. Un constat : le vin fait partie du quotidien des Français, il bénéficie d’une image très positive et son capital sympathie est puissant.

Une consommation responsable entre connaissance et bon sens 

Le baromètre IFOP/Vin & Société révèle que 9 personnes sur 10  ne connaissent pas les repères de consommation. Pourtant, les Français interrogés déclarent dans leur ensemble une consommation plaisir occasionnelle, inférieure aux repères recommandés. Pour rappel, les repères de consommation préconisés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), repris dans le PNNS français (Programme National Nutrition Santé) sont : 2 verres maximum par jour pour une femme, 3 verres maximum par jour pour un homme, 4 verres maximum en une occasion exceptionnelle et 1 jour d’abstinence par semaine.

Les Français interrogés déclarent une consommation raisonnable : la France est presque coupée en deux avec 40% de personnes indiquant boire du vin moins d’une fois par semaine, et 49% au moins une fois par semaine tandis que 11% indiquent ne jamais en consommer. Les consommateurs sont en majorité des hommes (59%) contre 39% de femmes avec une prédominance des cadres supérieurs (54%) et des professions intermédiaires (35%). Plus l’âge est avancé, plus la consommation de vin est appréciée avec 70% de buveurs chez les 65 ans et plus, 50% dans la tranche des personnes âgées de 50 à 64 ans, et 45% pour les 35/49 ans par exemple.

Le vin, on l’aime, on en parle, on apprend à le connaître 

93% des Français parlent souvent ou de temps à autre de cuisine et de gastronomie. C’est de loin le sujet de conversation préféré des personnes interrogées devant la musique et le cinéma (85%), le vin (75%) et le football (51%). Les Français, contrairement à ce que l’on pourrait croire, parlent donc plus de vin que de football ! 79% des personnes interrogées déclarent aussi chercher à découvrir les vins locaux pendant leurs vacances, ce qui confirme une tendance de fond en faveur de l’oenotourisme et de la découverte du patrimoine culturel français : 10 millions de touristes viennent en effet chaque année découvrir les vignobles. Enfin, 56% cherchent à découvrir la culture du vin : les cépages, les millésimes et les modes de production ce qui semble indiquer que la démarche construite autour du vin est singulière et relève d’une forme de culture et de patrimoine. 

Pas moins de 69% des Français ont une cave à vin à domicile, lequel est principalement acheté en grandes surfaces (76%), chez le producteur ou la coopérative (50%), le caviste (36%), les foires et les salons (24%) ou sur Internet (8%). 68% d’entre eux apprécient les conseils d’un caviste pour ne pas se tromper dans leur choix et restent modestes puisqu’ils pensent à 60% qu’il faut être fin connaisseur pour apprécier un vin. 54% ont en effet encore du mal à comprendre à quoi correspondent les informations indiquées sur les étiquettes des bouteilles. 
En conclusion, l’attachement au vin des Français n’est pas démenti. Le baromètre indique que le vin célèbre le bien vivre ensemble, suppose de l’apprentissage et de l’éducation, et fait partie de notre culture au sens très large du terme.

Le vin demeure un des symboles forts de la culture française et un atout majeur de l’art de vivre à la française. Vin & Société est fière de défendre ce produit reconnu pour ses atouts économiques et culturels par la promotion d’une consommation plaisir et responsable.